Agile Game France – 2014 (v3)

L'URL courte de cet article est : http://inagua.ch/PMyGi

Après l’édition 2012 à Avignon, nous étions tous impatients de nous retrouver les 7 et 8 février 2014 à Lyon pour Agile Game France 2014.

Cette troisième édition a été chercher dans les recoins de nos personnalités…

Jeudi soir, le jeu du Tao tout d’abord, a été un choc : un jeu ?!… ok, ça doit être ludique et superficiel… alors on baisse sa garde, et paf : on se prend une introspection en pleine tronche, soutenue par le feedback bienveillant des autres participants, des yeux humides et des empoignades chaleureuses, cadrée par un Romain sacrément à la hauteur !

Et vendredi, j’ai vu une autre personne verser des larmes chaudes à l’occasion de cet atelier sur ce qui nous empêche de prendre des décisions et passer le Rubicon, là encore personne réconfortée par un Thierry bien veillant et à la hauteur. Donc, en ressenti, une édition pleine d’émotions profondes, peut être la grande leçon de ce que peut finalement être un “serious game” : un révélateur très puissant, et donc à manier avec précaution. Merci aux acteurs.

J’ai également pu commencer la conférence en rodant mon jeu de rôle sur les anti-patterns du standup meeting ou daily scrum : Le radeau de la Méduse.
C’est Alex qui a vu ma fiche sur le mur des jeux et m’a alors lancé… Et de fil en aiguille, nous nous sommes retrouvés à une quinzaine de personnes… Pour une version beta, c’est dure ;) J’ai demandé à quelqu’un de prendre le jeu en main et de le faciliter, sans que je l’aide : cela afin de voir si les instructions initiales étaient suffisantes… Et je remercie Alexis d’avoir joué le jeu.
Me reste plus qu’à intégrer les retours et à publier le jeu…

Alex a également déroulé sa version du Dilemme du Prisonnier, ou quand la collaboration permet tout et son contraire.

Plus tard dans la journée, ça a été au tour de Claude Aubry de se mettre en risque en partageant avec la fine équipe sa version de l’échiquier de Machiavel : Alex, Alexis, Fred et moi… Un premier tour, soumis à la rude épreuve de nos remarques, puis un second tour bien ludique… I-N-C-R-E-M-E-N-T-A-L ;)

Mais ces AGF ont aussi été l’occasion pour Romain et moi de passer à un niveau supérieur avec les Lego Serious Play : nous avons animé un atelier avec pas moins de 3 tables et 17 personnes. Un sacré challenge qui, me semble-t-il, a été accueilli avec succès.

Pour preuve, cette photo d’un père de famille respectable, d’un entrepreneur respecté mais d’un enfant retrouvé ;)

Et cette photo de groupe où chacun est accompagné de sa propre représentation de soi…

La suite de l’atelier a été l’occasion de produire une vision partagée de la gamification. Le nuage de mot ci dessous en est une restitution :

Et nous sommes d’accord : 2h c’est court ;)

Même si j’ai vraiment eu du plaisir à revoir des personnes que j’apprécie mais ne rencontre qu’à agile game, ce que j’ai moins aimé, c’est d’être en vase clos, avec beaucoup d’agilo-gamer… Je me dis que, pour avoir chaque année de nouvelles têtes, venant de nouveaux horizons, on pourrait peut être réserver entre 5 à 10 places à des personnes qui ne sont pas déjà venues.

Pour être plus léger, et terminer sur un pointeur, j’ai découvert hier soir après la fermeture (ouf, de justesse ;), le concept de Pecha Kucha, qui consiste à faire des présentations de 20 slides en 20 secondes chacun : Vive le hacking, et vive la Simplicité ;)) …

La conférence se terminant, j’ai du constaté une disparition au mur : la fresque collaborative…

– Un membre de la Communauté de la Licorne

L'URL courte de cet article est : http://inagua.ch/PMyGi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>