Fausse certitude

L'URL courte de cet article est : http://inagua.ch/5wFVX

Dans le TGV de retour de Paris pour notre rencontre de la Fédération Agile.

Au premier arrêt, en gare de Nurieux, à quelques 480 km de Paris, une femme monte dans le wagon, et de façon assez désagreable, lance aux deux jeunes assis près de la porte : “C’est ma place !”. Après s’être regardés, les deux jeunes, hésitants, se lèvent et l’un d’eux change de place.

A l’approche de l’arrêt suivant, à Bellegarde, la femme se lève pour descendre : elle cherche alors sa valise sans succès, et en fait part au wagon en faisant porter sa voix. Le train étant arrivé en gare, elle bondit hors du wagon pour interpeler vivement la controlleur sur le quai… A tel point que tout le wagon a pu suivre la conversation de l’intérieur : “Non madame, vous êtes descendu du wagon 12 à Nusieux et êtes remonté dans le wagon 13″. On voit alors la femme courrir le long de notre wagon 13 en direction du 12, et effectivement repasser dans l’autre sens avec sa valise !

Ce moment de vie est une belle leçon, et à plusieurs niveaux.

    • Oui la place était la bonne, mais avec un peu de recule, ce n’était pas le bon wagon.
    • Une bonne raison pour rester respectueux dans des situations de crise ou de conflit.
    • Pour ma part, les deux jeunes portent leur part de responsabilité : ils ont été trop conciliants. Un minimum de feedback, un simple “Pourquoi ?” ou “Etes-vous certain(e) ?”
    • Enfin, cela peut aller loin si on n’est pas vigilant. J’ai honte d’avouer que ma première pensée a été de me dire que les deux jeunes s’étaient vengés…

Attention aux certitudes… Avec respect !

 

L'URL courte de cet article est : http://inagua.ch/5wFVX

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>