Happy on Rails

L'URL courte de cet article est : http://inagua.ch/kjhS0

Vous pensez que Ruby On Rails est un jouet ?
“un framework basé sur un langage dynamique pfff !”
Et que ce framework ne sert qu’à écrire un moteur de blog en 15 minutes ?
J’ai choisi de m’inspirer de la courbe “Gartner Hype Cycle” pour vous donner mon sentiment sur cette plate-forme.
“Gartner Hype Cycles provide a graphic representation of the maturity and adoption of technologies and applications, and how they are potentially relevant to solving real business problems and exploiting new opportunities”.
Ce graphe offre une représentation graphique de la maturité et l’adoption des technologies et applications,
et comment elles peuvent effectivement résoudre des problèmes réels et exploiter de nouvelles opportunités.
Vous pensez que Ruby On Rails est un jouet ?
“un framework basé sur un langage dynamique pfff !”
Et que ce framework ne sert qu’à ecrire un moteur de blog en 15 minutes ?
J’ai choisi de m’inspirer de la courbe “Gartner Hype Cycle” pour vous donner mon sentiment sur cette plate-forme.
“Gartner Hype Cycles provide a graphic representation of the maturity and adoption of technologies and applications, and how they are potentially relevant to solving real business problems and exploiting new opportunities”.
Ce graphe offre une représentation graphique de la maturité et l’adoption des technologies et applications, et comment elles peuvent effectivement résoudre des problèmes réels et exploiter de nouvelles opportunités.

postrails.002

Le graphe original : Gartner_Hype_Cycle.svg

Ou est Ruby on Rails sur cette courbe ?
Une analyse, forcément subjective, plus loin.


postrails.003
Le screencast libérateur.

http://showmedo.com/videotutorials/video?name=rubyWeblogIn15Mins&fromSeriesID=29

Ecrire des applications pour le Web ne doit plus nécessiter des milliers de lignes d’XML.

Les idées mises en oeuvre par Rails chamboulent tout :

  • DRY (le Don’t Repeat Yourself de Pragmatic Programmer)
  • Convention over Configuration

postrails.004

On s’emballe.
Les gurus du monde Web et de l’agilité sont enthousiastes.
Certains s’investissent effectivement dans cette plate-forme.

postrails.005
“No silver bullet.”


Les difficultés pour déployer des applications (en comparaison avec PHP par exemple) sont un frein.
L’apparente simplicité et le côté magique de certains raccourcis demandent du temps avant d’être maitrisés.

postrails.006
Critiquer Rails est à la mode.

“je vous l’avais bien dit que XXX c’était bidon”
Remplacer XXX par n’importe quelle technologie disruptive.(Dans notre cas, Ruby on Rails ;-) )

postrails.007
Silence, on bosse.

Et pendant que certains critiquent, d’autres travaillent à la maturité de la plate-forme.

postrails.008
Juste un moteur de blog en 15 minutes ?
3 références parmi les plus significatives.

C’est marrant, en 1998 beaucoup pensaient que Java ne servirait qu’à écrire des applets…

Slides (au format keynote) : https://github.com/st/waves-posts

L'URL courte de cet article est : http://inagua.ch/kjhS0

6 réflexions au sujet de « Happy on Rails »

  1. Un argument en 4 graphes très séduisant! Le relisant aujourd’hui, ce que je trouve cependant le plus fort, c’est comme tu le dis, ton sentiment: Happy on Rails.

    Qu’il faut peut-être mettre en relation avec une invisible courbe des connaissances et de l’expérience que tu as acquis dans ce domaine ces dernières années. Est-ce bien RoR qui s’épanouit? ;-)

  2. A supposer que le modèle de Gartner soit valide, que le glissement de la visibilité de RoR sur la courbe « Hype-Cycle » traduise bien la maturité de la plateforme et sa large adoption…

    … RoR est-il bien sorti du creux de la courbe?

    Regarde ces graphes de tendances sur les volumes de recherche et citations dans les news des termes “ruby on rails, heroky, github, groupon”:
    http://www.google.ch/trends?q=ruby+on+rails,+heroku,+github
    http://www.google.ch/trends?q=ruby+on+rails,+groupon

    J’y lis que la «visibilité» de Heroku, github s’accroît, de façon spectaculaire pour GroupOn. Après la forte croissance entre 2005 et mi-2006, une décroissance entre mi-2006 et fin 2009, la visibilité de Ruby on Rails semble en revanche stabilisée.

    Serait-on encore dans le creux!? A relire dans 6 mois… La popularité de ces services web entraînera peut-être un accroissement de la visibilté de RoR. Ta comparaison sera encore plus convaincante.

  3. @Olivier,

    oui le ‘happy’ de “Happy On Rails” est très important à mes yeux !
    Continuer d’être heureux dans un environnement technique devient si rare…
    Il parait qu’être heureux n’est pas contraire à la productivité.

    Quant à savoir si RoR est vraiment sorti du creux, je botte en touche et rappelle le côté ‘subjectif’ (j’espère pas trop évangéliste) de mon billet.
    Je note quand même que lors des Startups Week-Ends, Ruby On Rails est omni-présent.

  4. @Stéphane: Happy on Rails… “Freude ist die Essenz des Erfolgs” confirme l’humble étiquette d’un sachet de tisane que j’ai dans la main. Je songe à ta remarque. Voilà une petite phrase pour commencer une charte d’entreprise! (plutôt que planter des enseignes à l’allure de drapeau pirate ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>